L’IA peut-elle remplacer les managers de demain ?

Un nouveau pas est en train de se franchir dans l’ère de la révolution numérique, et interroge de nombreux environnements et acteurs quant à leur valeur ajoutée face aux apports étonnants de l’IA comparativement aux humains.

La fonction de manager n’est pas épargnée lorsque l’on regarde les apports de l’IA pour le manager dans sa fonction, et qui pourrait directement l’impacter.

Quels sont les apports de l’IA pour le manager et en quoi peut-elle impacter sa fonction demain ?

L’IA : un atout pour le manager

L’IA peut être un atout précieux pour le manager en l’aidant à automatiser des tâches répétitives et chronophages, comme :

  • La gestion des données: L’IA peut collecter, analyser et traiter de grandes quantités de données, ce qui permet au manager de prendre des décisions plus éclairées.
  • La planification des tâches: L’IA peut aider le manager à planifier et à organiser le travail de son équipe, en tenant compte des compétences et des disponibilités de chacun.
  • L’évaluation des performances: L’IA peut fournir au manager des feedbacks objectifs sur les performances de ses collaborateurs.

L’IA permet ainsi au manager de se concentrer sur des tâches plus importantes, comme :

  • La motivation de ses équipes: Le manager est capable de créer un climat de travail positif et productif en motivant et en inspirant ses collaborateurs. L’IA aura de la peine à supplanter la force de l’humain sur ce volet, nous voilà rassurés.
  • La résolution de conflits: Le manager est capable de gérer les conflits entre ses collaborateurs et de trouver des solutions satisfaisantes pour tous.
  • La prise de décisions : Le manager est capable de définir la vision et la stratégie de son équipe et de prendre les décisions nécessaires pour atteindre les objectifs fixés.

La valeur ajoutée des managers face à l’intelligence artificielle

L’IA n’a pas les mêmes compétences humaines que le manager, telles que :

  • L’intelligence émotionnelle: Le manager est capable de comprendre et de gérer les émotions de ses collaborateurs, ce qui est essentiel pour créer un climat de travail positif et productif. L’IA, quant à elle, n’a pas cette capacité.
  • La créativité et l’innovation: Le manager est capable de trouver des solutions nouvelles et originales aux problèmes rencontrés par son équipe. L’IA, quant à elle, est limitée aux solutions qu’elle a été programmée à traiter.
  • Le leadership: Le manager est capable de motiver et d’inspirer ses collaborateurs pour qu’ils atteignent leurs objectifs. L’IA, quant à elle, n’a pas cette capacité de leadership.

L’avenir du management

L’IA est en constante évolution et il est difficile de prédire son impact sur le management à long terme. Cependant, il est clair que l’IA ne va pas remplacer les managers. Au contraire, elle va les soulager sur certaines tâches à plus faible valeur ajoutée et chronophages, et leur permettre de concentrer plus de temps et d’énergie sur l’accompagnement des équipes et leur montée en compétences.

Si le manager est soulagé de certaines tâches, deux options s’ouvrent au manager devant ce regain de temps retrouvé :

  • Il pourrait avoir plus de travail en tant que contributeur et non manager, surtout dans une fonction de management opérationnel.
  • Il pourrait voir ses équipes grossir, ayant plus de temps à dédier à l’équipe.

Alors que les organigrammes ont tendance à s’aplatir pour que l’opérationnel se rapproche du décisionnel, et où l’IA peut faire gagner du temps aux managers, peut-être que le nombre de managers sera plus réduit à l’avenir.

En revanche, la qualité des managers dans leur fonction purement managériales deviendra de plus en plus prépondérante et un axe fort de nomination à un poste. Cette tendance est certainement déjà en cours d’évolution lorsque ‘on voit le nombre croissant d’entreprises qui désormais nomment une personne à une fonction managériale après avoir réalisé une évaluation précise de ses compétences en management.

Pour aller plus loin avec Assess Manager