FIVE FACTOR MODEL – Carl Gustav JUNG

On parle de psychologie jungienne aujourd’hui, Carl Gustav Jung ayant largement influencé les courants d’analyse de la psychologie et leur introduction dans le monde du travail.

Carl Gustav JUNG – qui était-ce ?

Le présenter est intéressant car s’il s’est fait connaître pour le modèle BIG-FIVE, son spectre de recherches est plus large et fortement impactant sur notre monde d’aujourd’hui et les recherches qui ont été menées depuis.

Né en 1875 et mort en 1961, son influence est grande dans la recherche et les réflexions en psychologie, mais également en philosophie et sociologie. Jung est le père de concepts qui font aujourd’hui l’objet de recherches poussées dont notamment :

  • L’inconscient collectif, que l’on retrouve dans les réflexions également d’Einstein, mais aussi dans l’analyse du comportement animal et des intuitions.
  • Les types psychologiques, qui ont inspiré notamment Isabel Briggs Myers et sa mère Katherine Cook Briggs avec la création du modèle MBTI. D’autres courants sont ensuite nés avec notamment la Process Communication. Les modèles en neurosciences dont le DISC ou le HBDI rejoignent d’ailleurs, par d’autres biais d’analyse, ces logiques de modélisation.
  • Il est aussi le père du concept de synchronicité que l’on retrouve dans les approches combinant le développement personnel et spirituel et illustrées dans des best sellers tels que L’alchimiste de Paolo Coelho ou encore La prophétie des Andes de James Redfield.

Le Five Factor Model et les apports de la psychologie jungienne

La majorité des tests de personnalité présents sur le marché aujourd’hui sont inspirés de ce modèle. Le test Assess Manager également, maisil complète son approche d’autres théories développées dans la section « référentiels théoriques ».

Traits de personnalité et tempérament

La distinction entre les 2 termes a fait couler beaucoup d’encre. Pour résumer les définitions de façon très simplifiée, le tempérament serait génétique et neurophysiologique, alors que la personnalité serait un tempérament adapté, la résultante du tempérament combiné aux apprentissages et adaptations contextuelles.

Nombre d’auteurs finissent par s’entendre pour dire que les traits de personnalité et le tempérament in fine sont assez équivalents ce qui est fort de conséquences dans la façon de bâtir un test de personnalité et dans l’analyse de ses résultats. Si vous avez passé un test basé sur l’approche BIG-FIVE, vous avez certainement ressenti la frustration de lire un rapport qui décrit davantage qui vous étiez et moins qui vous êtes devenu.

Les tests de personnalité sont souvent très pertinents. Pour autant, ils recherchent davantage le tempérament et les fondements de notre modèle cognitif, émotionnel et comportemental que les adaptations mises en place au fil des années, par un questionnement absolu et décontextualisé. C’est en ce sens que l’approche prédictive trouve certaines limites, que nous avons souhaité contourner dans le test Assess Manager avec une approche théorique qui devait de ce fait être innovante.

Pour autant, la psychologie jungienne est passionnante et une excellente base d’analyse que nous synthétisons ci-dessous.

Cinq facteurs du modèle de personnalité – l’inventaire NEO PI-R

Le NEO PI-R (Cosata, McCrae & Rolland, 1998) issu de la pensée jungienne décline 5 traits dominants eux-mêmes composés de sous-traits. Le modèle vous est présenté ci-dessous.

Le Névrosisme

Le névrosisme, mis en opposition à la stabilité émotionnelle, se définit notamment comme le système de régulation de l’activation des conduites d’évitement, de retrait et de fuite. Il mesure la perception de menace, qu’elle soit réelle ou symbolique, et la réactivité face à cette menace. C’est donc un système de contrôle de la production d’émotions et de cognitions négatives ou désagréables. Par opposition, une échelle faible face aux stimuli négatifs n’indique pas par opposition une tendance à l’optimisme.

Le névrosisme inclut les 6 sous-domaines suivants : l’anxiété, la colère-hostilité, la dépression, la timidité sociale, l’impulsivité et la vulnérabilité.

L’extraversion

L’extraversion, mise en opposition avec l’introversion, décrit l’individu ayant un fort score sur ce trait comme une personne ayant une forme d’hypersensibilité et une forte réactivité aux stimuli agréables et qui se traduisent par une forte tendance à percevoir, construire et ressentir la réalité et les évènements comme stimulants et agréables. On en déduira un certain enthousiasme, de l’énergie et de l’optimisme.

Des corrélations entre extraversion et estime de soi ont été introduites notamment en 2001 et 2002.

L’extraversion inclut les 6 sous-domaines suivants : la chaleur, la grégarité-sociabilité, l’assertivité, l’activité-énergie, la recherche de sensations, les émotions positives.

L’ouverture à l’expérience

L’ouverture à l’expérience regroupe un ensemble de conduites relatives à la tolérance, l’exploration voire la recherche active de la nouveauté, la capacité à rechercher et vivre des expériences nouvelles et inhabituelles.  Des scores élevés dans ce domaine peuvent traduire une imagination active, une sensibilité esthétique ou encore une attention à son propre univers émotionnel. On trouvera aussi potentiellement une certaine indépendance de jugement.

L’ouverture à l’expérience inclut les 6 sous-domaines suivants : les rêveries, l’esthétique, les sentiments, les actions, les idées, les valeurs.

L’agréabilité

L’agréabilité concerne la nature des relations avec autrui et renvoie à la tonalité des relations. Une personne avec une forte agréabilité sera plutôt altruiste, préoccupée du bien-être des autres, prévenante et attentionnée et ayant une tendance naturelle à faire confiance aux autres. Elle pourra montrer une certaine empathie et sensibilité à l’égard de leurs problèmes et besoins.

L’agréabilité-altruisme inclut les 6 sous-domaines suivants : la confiance, la droiture, l’altruisme, la compliance, la modestie et la sensibilité.

Le caractère consciencieux

Le caractère consciencieux, mis en opposition avec l’impulsivité renvoie davantage à la motivation et l’organisation, la persévérance dans les conduites orientées vers un but. Dans son versant dynamique, le caractère consciencieux permet d’identifier la capacité à travailler avec des objectifs, anticiper et planifier le travail, organiser et mettre en œuvre l’action notamment.

Le caractère consciencieux inclut les 6 sous-domaines suivants : la compétence, l’ordre, le sens du devoir, la recherche de réussite, l’auto-discipline et la délibération.

Psychologie jungienne et Assess Manager – inspiration et différences

Dans le modèle Assess Manager, nous avons d’abord déterminé ce que nous souhaitions évaluer en lien avec la compétence et la posture managériale. Une fois les objectifs, déterminés, nous avons décliné les composantes requises pour réaliser cette évaluation, en dissociant la notion de tempérament-personnalité du comportement / contexte.

Ainsi, on retrouve dans le rapport ZOOM-ER - l’inventaire de personnalité de Assess Manager - certaines composantes communes à la psychologie jungienne ; et d’autres, assez différenciées qui complètent l’évaluation. Le rapport FREE-DOM est l’inventaire de personnalité littéraire et accessible à tous, et gratuit de façon illimitée dès l’acquisition du pack FREE-DOM ouvrant l’accès aux rapports complémentaires d’évaluation managériale (voir détails et conditions).

Types psychologiques et évolution

Nous avons intégré la notion de types psychologiques en exploitant les modèles des neurosciences. Cette approche théorique nous a permis de dissocier la tendance naturelle de l’évolution liée au contexte et des adaptations mises en place par la personne.

Réalité comportementale en lieu et place d’une analyse prédictive

Enfin, nous avons aussi souhaité évaluer certaines théories liées au comportement inter-relationnel pour évaluer le comportement réel d’un individu, plutôt que d’être dans une logique prédictive comme celle du modèle Big Five. Ainsi, nous avons complété l’analyse par des modèles comportementaux tels que le triangle dramatique de Karpman ou encore les stratégies de communication mises en place et inspirées des modèles théoriques issus de la programmation neuro linguistique notamment.

Evaluer le manager qui est en vous : test de personnalité et management

Mémo :

  • Certaines composantes de la psychologie jungienne pour l’évaluation de personnalité
  • Une analyse en types psychologiques avec les neurosciences pour identifier des tendances de fonctionnement, évaluer les évolutions de l’individu et sa posture
  • Des théories spécifiques et ciblées liées notamment à la communication et au management (logique non prédictive mais vérifiée)

Liens utiles :